1. Il était une fois, dans un monde bien pourri

J’en peux plus. Il ne se passe pas vingt-quatre heures sans que quelque chose me donne envie de crier, d’hurler, d’appuyer sur un bouton rouge qui ferait sauter cette fichue planète. C’est ça, vieillir ? Trouver chaque jour le monde et les gens qui le peuplent un peu plus insupportables que la veille ? Franchement,Lire la suite « 1. Il était une fois, dans un monde bien pourri »

%d blogueurs aiment cette page :