6. Jeux interdits

  • Dis donc, Sarah, c’était sérieux comme article, hier. Je croyais qu’on était là pour s’amuser ?
  • Ouais, je sais, Sarah-Fun, je me suis laissée emporter. Je soupçonne une intervention cachée de Sarah-Militante
  • Même pas, camarades ! Il faut croire qu’elle est naturelle, notre fibre activiste !
  • Non, mais du coup, on fait quoi aujourd’hui ? Parce que ça vire blog politique, notre truc…
  • Un sujet plus léger ? Quelqu’un a une idée ? Mais enfin, pas toutes en même temps, bon sang ! Oui, Sarah-Gourmande ? On ne t’a pas beaucoup entendu ces derniers temps, vas-y.
  • Merci, chère Sarah principale. Alors pour aujourd’hui, je vous propose de présenter notre fameuse recette des tagliatelles aux tomates cer…
  • ALERTE GÉNÉRALE ! IL NOUS ÉCRIT !
  • Sarah-Rebelle, on en a déjà discuté, tu ne peux pas continuer d’interrompre comme ça les aut…
  • MAIS REGARDEZ L’ÉCRAN, BANDE DE GOURDASSES !

L’écran ? Quel écran ? Ah oui, l’écran de mon PC du bureau. Alors, ça clignote orange dans la messagerie interne. Voyons voir… nouveau message… de… Marc ! Qu’est-ce qu’il veut ? Ah, une question sur un mail. Bon, c’est sans danger, fausse alerte. On reprend.

Ça n’est finalement pas une si mauvaise idée, de présenter ma recette des tagliatelles aux tomates cerises. C’est vrai qu’elle a beaucoup de succès chaque fois que je la fais. Et avec seulement trois ingrédients principaux : des tomates cerises, bien sûr, de la crème et du…

  • Sinon, Sarah, j’ai beaucoup aimé ta tenue, hier.
  • Ah bon, à ce point ?
  • Tu ne vas pas me dire que tu n’as rien remarqué ?
  • De quoi tu parles ?
  • Tous les hommes t’ont dévoré des yeux.

On se calme tout de suite et on arrête de crier ! Sarah-Prudente, je sais bien que nous sommes mariées, mais le Monsieur ne fait rien de mal, voyons, il souligne l’évidence. Sarah-Rebelle, il est hors de question que je réponde un truc pareil, t’es pas dingue ? On va dire merci et puis c’est tout. Oui, Sarah-Honnête? Est-ce que ça me plaît de lire ça ? Évidemment, mais ça n’est pas une raison pour jouer avec le feu. Quoi encore, Sarah-Curieuse ? Est-ce que je peux lui demander si lui aussi, il m’a dévorée des yeux ? C’est pas un peu risqué, ça, quand même ? Bon, très bien, si tu insistes…

  • Ton compliment me va droit au coeur. Mais quand tu dis tous les hommes… Même toi ?
  • Joker. Mais tu as le droit à une deuxième question gratuite.
  • Qu’est-ce qu’ils ont préféré dévorer, avec leurs yeux, tous ces hommes affamés ?

D’accord, d’accord, j’ai merdé ! Pardon ! C’est juste que, voilà, je me prends vite au jeu, même si je sais que c’est mal et tout ça. Qu’est-ce que je fais, du coup ?

  • Tu joues la carte de la blague !
  • Tu profites pour savoir ce qu’il a pensé de tes jambes !
  • Tu démissionnes immédiatement et tu changes de pays !
  • Tu lui demandes s’il aime les tagliatelles ! Et pi les tomates cerises, aussi !
  • Tu le dénonces aux RH pour ses propos déplacés et tu commences une grève de la faim en signe de protestation contre le mauvais traitement des femmes en milieu professionnel !

Vous me cassez toutes les ovaires, mais quelque chose de profond ! Barrez-vous et laissez-moi gérer la situation, avant que ce soit moi, la personne qui finisse devant les ressources humaines.

  • Je crois qu’il s’agit de tes jolies jambes, dans tes jolis collants.
  • Grand fou. Fais attention, je pourrais croire que tu me fais des avances.
  • Haha ! Point du tout. J’étais simplement sincère. Sinon, t’as passé un bon week-end ? Tu m’as pas raconté.

Et hop, voilà, rien de tel qu’un peu de provoc’ pour calmer les ardeurs ! Qu’est-ce que j’aurais fait s’il ne s’était pas démonté ? Pas d’inquiétudes, les enfants, ce n’est pas son genre. Il est réglo.

Enfin je crois.

J’espère.

Pfff… t’es vraiment une nouille, ma petite Sarah.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :